Passage du Grand Cerf
Adresse 145, rue Saint-Denis – 8, rue Dussoubs, 75002 Paris
Ouverture ouvert du lundi au samedi de 8 h 30 à 20 h 00
Statut voie privée
Taille longueur 113 m – largeur 3 m
Inscription ISMH 14 novembre 1985
Passage et façades en totalité
En 1825, la maison du « roulage du Grand Cerf », qui était le terminus des Messageries Royales, fut démolie. La date d’ouverture du passage reste imprécise.
Sans doute, vers 1835, il fut ouvert. Le style de la verrière est cependant plus tardif.

Son histoire est étroitement liée à l’histoire du quartier : le quartier Saint-Denis était en 1830 le plus populaire et industrieux de Paris où l’on y trouvait des petites fabriques et des ateliers.

L’apparition de passages plus luxueux fit de l’ombre au Passage du Grand Cerf. Pourtant, la qualité de son architecture mérite une attention. Sa hauteur, 11,80 m, est la plus importante de tous les passages parisiens.

Sa structure en partie métallique permettait de construire deux niveaux de façade entièrement vitrée. L’habitation ne commence qu’à partir du troisième étage. Ainsi,
on a pu dire que ce Passage était plutôt destiné à la production et à l’artisanat qu’au
luxe et à la vente de ses produits.

En 1862, il fut légué à l’Assistance Publique. Une désaffection progressive a nui à son entretien. Délaissé pendant de nombreuses années, le Passage du Grand Cerf a été réhabilité en 1990. Il est aujourd’hui l’un des passages les plus attrayants de Paris.

Les « Puces » du meuble contemporain y ont lieu 2 fois par an.